跳到主要內容

臺灣博碩士論文加值系統

(44.192.254.59) 您好!臺灣時間:2023/01/27 18:55
字體大小: 字級放大   字級縮小   預設字形  
回查詢結果 :::

詳目顯示

: 
twitterline
研究生:汪沛雯
研究生(外文):WANG, PEI-WEN
論文名稱:法國精品新行銷策略: 以迪奧之台灣年輕消費者為例
論文名稱(外文):Nouvelles stratégies marketing du luxe français :La maison Dior et les jeunes consommateurs taiwanais.
指導教授:狄百彥狄百彥引用關係
指導教授(外文):DE PAYEN, ERIC
口試委員:苑倚曼沈中衡
口試委員(外文):YUAN, YI-MANSHEN,JHONG-HENG
口試日期:2021-01-26
學位類別:碩士
校院名稱:輔仁大學
系所名稱:法國語文學系碩士班
學門:人文學門
學類:外國語文學類
論文種類:學術論文
論文出版年:2021
畢業學年度:109
語文別:法文
論文頁數:133
中文關鍵詞:精品迪奧人類學心理學行銷品牌年輕化
外文關鍵詞:Christian DiorLuxeMarketingAnthropologiquePsychologiqueRajeunissement de marque
相關次數:
  • 被引用被引用:0
  • 點閱點閱:688
  • 評分評分:
  • 下載下載:88
  • 收藏至我的研究室書目清單書目收藏:2
本論文「法國精品新行銷策略:以迪奧之台灣年輕消費者為例」旨在了解台灣年輕人在購買精品時的行為,及其決策過程的心理層面,並分析精品品牌在面對世代交替時所制定的行銷策略。
筆者曾在大學畢業後分別於德國及匈牙利葡萄酒商工作,擁有超過三年的銷售經歷,本身對於消費者心理學深感興趣,並在工作同時培養對顧客喜好及生活習慣的觀察力。此外,也發現在某些特定商品中,產品來源國在消費者購買決策的過程中佔了很重要的因素。舉例來說,大部分台灣人會將法國視為購買葡萄酒時,第一個聯想到的國家。於此,我們能夠推斷法國在文化輸出這方面相當成功。
身為法國語文學系的學生,我們對於法國其他耀眼的文化產業同樣深感興趣,並產生進一步的反思,而高級訂製服就是其中之一。事實上,時尚產業是現今被視為全球獲利最高的產業之一。而對於法國而言,時尚一直是其引以為傲的文化。嚴格來說,高級訂製服的概念源自於英國設計師沃思(Charles Frederick Worth)。1858年時,沃思在巴黎開了自己的時裝店,成為第一個使用真人模特兒來展示服裝的設計師,而受邀的客戶亦可在展覽過後依據自己的喜好量身定做。除此之外,沃思還依季度展示作品、並在服裝中縫上自己的標籤,這些開創之舉奠定了現今高級訂製服裝的模型。19世紀末至20世紀初,波耶特(Paul Poiret) 、杜塞(Jacques Doucet)、浪凡(Jean Lanvin)甚至是香香奈兒(Coco Chanel)都追隨著為沃思的腳步。1920年代中期時,代表著高級訂製服的奢侈品產業在法國的總對外貿易中排行第二,另一方面,這也得以讓法國成為時尚產業的領頭羊。
不過這一切在1930年代的經濟大蕭條有了轉變:高級訂製服的出口比例跌至僅佔服裝總比的三分之一。此外,隨之而來的第二次世界大戰更是重挫巴黎的時尚地位。在維琪政府的佔領下,德國試圖將時尚重心從巴黎轉至柏林。儘管勒隆(Lucien Lelong)最終說服德國人發展屬於自己的時裝文化,藉以保存了法國的時尚產業,巴黎的服裝出口仍受到限制。再加上戰爭所導致的物資貧乏,所有民生物品的使用皆受到嚴格的限制,巴黎在時尚圈的影響力已大不如前。直到1946年,迪奧(Christian Dior)在當時的布料大亨馬歇爾・布薩克(Marcel Boussac)資助下,成立了自己的時裝店,並在隔年發表「新風貌」(New Look)。「新風貌」重新強調了女性的線條、使用比平均當時一件衣服多出好幾倍的昂貴布料,儘管受到「鋪張浪費」、「使女權意識倒退」⋯⋯等的批評,Dior仍徹底改變了戰後萎靡不振的風氣,並重振了巴黎在女裝的地位。
透過上述,我們得知時尚產業與歷史有著密不可分的關係。在掌握了一些法國時裝史的知識後,我們決定以Dior作為研究對象品牌,因為它象徵著法國奢侈產業文化的復興,此外,該品牌的全球旗艦店於2012年在台灣開幕。
外文學系的學生除了對歷史事件的瞭解之外,平時接觸的教育通常以人文科學領域為主,這些課程能夠幫助我們撰寫關於精品行銷的跨文化研究,而其中的人類學及心理學能使我們更理解消費者行為及其心理分析。夠過這份研究,我們希望了解台灣年輕消費者對於Dior這品牌的想法。
這本論文以朝向學術發展及能夠應用於職場上為目標。筆者在研究所期間,修習了《文化與歐洲思想研究》課程,藉此對於心理分析理論有更多了解。此外,《法文新聞編譯》訓練我們撰寫、分析新聞,並引發筆者對大眾傳播的興趣。筆者亦於碩二時赴法國巴黎第三大學交換,期間選修了《語言及傳播心理學》,對於分析媒體用語有更進一步的認識。於此同時,也透過其他課程,習得傳播與行銷方面的知識。透過這些多樣化的課程,我們希望能夠完成一份連結人文科學及商學的跨領域學術研究。即便至今已有許多關於精品行銷的論文,大部分仍多以量性研究為主。因此,我們希望能夠採取不同的研究方法,透過社會科學的角度,補足以往精品行銷研究的不足之處。並延續先前的工作經驗,探討法國的經濟軟實力政策。
這份論文共分成三章。第一章著重於Dior的歷史及品牌發展。Dior先生的「新風貌」在時尚界裡掀起返古風潮。從前的女裝強調女性的身體曲線,然而20世紀初Chanel女士融合男性服裝元素,提倡簡單而大方的褲裝。這股趨勢直到二次大戰結束後,隨著Dior先生推出華麗的「花系列」宣告另一個時代風格的來臨而結束。事實上,Dior不只讓巴黎重回領導時尚的地位,他推出「註冊商標」的商業模式,並開放授權商品,此創舉將法國傳統手工藝產業帶向全球化的市場。不過如同大多法國奢侈品牌,Dior也面臨品牌老化的問題。1947年Dior推出「新風貌」的同時,也成立了同名香水品牌公司Christian Dior Parfum。然而1960初,Boussac因面臨財務困境,將大部分的持有權轉讓給酩悅香檳公司(Moët & Chandon)。1970年初,Moët & Chandon與軒尼詩(Hennessy)合併,之後又與Louis Vuitton合併成了Louis-Vuitton Moët Hennessy (LVMH)集團。而1978年Boussac正式破產,原先持有的公司——包含Dior——最終分給了法國企業家貝爾納·阿爾諾(Bernard Arnault)。Arnault買下整個LVMH集團,成了Dior與整個LVMH的執行長,並致力於改造集團底下幾個以形象老化的品牌:Maison Givenchy 及Maison Dior。事實上,Dior在1980年初之後的財政狀況每況愈下,大部分的收入都來自於當時的簽約的授權商品利潤。然而,過度的授權也同時減損了品牌的高端形象。1995年,Arnault先是使英國設計師John Galliano主導Givenchy,隔年又任命他擔任Dior的藝術總監。Galliano確實使Dior換然一新,注入了年輕的氣息,讓品牌重新備受矚目。這位英國設計師擅長結合了不同的文化元素、將古代與現代融合,好比使埃及木乃伊抑或是日本藝妓出現在時裝週的舞台上。事實上,他打破了以往時裝周的傳統,在他的設計之下,時裝秀變得越來越華麗且戲劇化。儘管議論紛紜,大量的討論度也為品牌帶來了更高的關注。然而2011年2月,Galliano因在酒後失言,在巴黎瑪黑區的酒吧發表仇視猶太言論而遭停職。儘管如此,在他15年的帶領下,Dior的銷售額成長了四倍之多。2016年,品牌首次迎來義大利女性設計師Maria Grazia Chiuri。Dior於是從原先的強調女性特質的形象一改為重視女性主義的品牌代表。Chiuri不僅參考了奈及利亞作家Chimamanda Ngozi Adichie在TED上發表的 « We should all be feminists » 談話,在上任的第一場成衣時裝秀設計了著名的同標語T恤,更在之後的度假系列與非洲當地工坊合作,展現對文化挪用議題的重視。因此,我們可以說,這位義大利籍設計師透過當代議題與時裝的結合,藉此讓品牌有機會與年輕人對話。除此之外,負責男裝的英國設計師Kim Jones更是屢次與高端街頭品牌合作,將品牌帶入年輕人的日常之中。
在第二章我們著重在品牌的公關傳播策略。我們以美國哈佛大學教授Joseph NYE提出的軟實力為主要理論,探討Dior在部落格及社群網路上的公關策略。軟實力過去常用於國際政治事務上,根據Nye,這是一種透過非軍事或經濟的方式,以柔性力量在他國之間造成影響力的外交策略。如今在商業活動中,軟實力策略可被視為企業品牌提升正面形象的方式之一。如同我們先前所提,奢侈品一直是法國引以為傲的產業之一,對於精品——特別是法國的品牌——而言,軟實力便可成為為自身加分的條件之一。除此之外,時尚產業特別注重品牌形象,舉凡合作藝人的言行舉止、價值觀等皆被列入考量,因此我們也將探討Dior在採用香水廣告時所選的代言人是否外型跟內涵皆符合年輕人內心之期望。在本章的第一節中,我們將Dior的軟實力分成三部分:藝術、文化及社會層面。在藝術層面的部分,該品牌致力於以不同形式向新的世代展現它延續自1947年以來的精湛工藝。從2011年開始,Dior在中國上海初次舉辦了 « Lady Dior as seen by » 的展覽,隨後每年在世界不同城市輪迴舉辦。品牌創始人Christian Dior在成為時裝設計師之前,與各個藝術家有著密切的關係。而透過展覽透過與世界各地的當地藝術家合作,品牌藉此傳遞自身悠久的藝術精神。此外,2017年時,品牌在巴黎裝飾藝術博物館(Musée des arts décoratifs)展出歷任所有設計師的作品,並在2020年時將展覽拍攝成短篇幅的紀錄片放置網路上,排除地理限制,讓世界更多觀眾得以觀賞。此外,品牌也為其具代表性的手提包Lady Dior拍了為電影三部曲。事實上,不論是Y世代或是更年輕的Z世代,隨著網路的普及化,社群媒體已是大部分年輕人生活中的一部分。而相較於文字敘述,影片顯然是更能夠吸引這群人注意力的方式。因此,品牌也為其具代表性的手提包Lady Dior拍了一系列為電影。在文化層面,品牌在將創始人於Granville的別墅建成了博物館。除了藝術品的保存及收藏外,也定期舉辦文藝活動。最後,性別及宗教平等及環境永續為現今社會重視的議題。品牌隸屬於的LVMH集團也不例外。透過宣揚人權平等的價值觀,該集團也致力於提高員工工作環境品質。延續年輕世代在社群媒體活絡的現象,第二節及第三節我們分別著重於品牌部落格及社群網路的活動。事實上,網路平台的興起使得人人皆有機會發展自媒體。對於品牌而言,無論是部落客或是網紅,他們都有意見領袖的角色。而比起傳統的明星藝人,他們更貼近一般常人的生活。不少時尚品牌現今選擇與這些新崛起的角色合作,藉此讓大眾能更近一步有更多的了解與認識。
論文的最後我們將以人類學及心理學的角度探討精品行銷策略。我們選擇Dominique DESJEUX 所提出的人種行銷學(ethnomarketing),還有Bernard COVA 及Oliver BADOT的神經行銷學(neuromarketing)理論。根據Desjeux的想法,傳統的量化行銷策略往往忽略了消費者真正的的需求。人種行銷學建立在觀察各個文化的消費者生活模式,並依其特色制定適合的行銷策略。跨國企業若要能打動全球各地市場,就必須對當地文化風俗有所了解。舉例來說,近年來,國家自我認同是當今新一代族群重視的議題。不論是何種品牌,皆須在錯綜復雜的政治文化中拿捏得當。以台灣而言,因爲我們與中國複雜的政治情勢,品牌如何看待兩者之間的關係,正是打動年輕族群的關鍵之一。另一方面,而神經行銷學透過觀察受試者的腦內波動,證實了主觀情感及記憶皆為主導消費者在購物過程的決策行為。此外,一般大眾往往將價錢與品質做正向相關的聯想。在大多消費者的既定印象中,一個產品的價格越高,其表現出的質感也理應更為優越。此理論恰恰符合奢侈品產業的特性。由於精品的行銷策略與傳統的供需法則相反,透過減價折扣的行為不僅無法吸引更多的消費者,反而會減損自身的高端形象。
為了更具體了解品牌的策略是否有真正貼近年輕消費族群,我們也在論文的最後一章進行問卷調查。問卷以品牌形象、產品認知與消費體驗為主。問卷的形式大多以開放式回答為主,由此一來,在沒有既定選項即受限選擇的情境之下,更能真確地得到受訪者在腦內第一直覺的回答。問卷結果顯示出,超過一半台灣年輕消費者認為Dior已成為一個年輕又具有活力的精品品牌。
透過這份調查,我們除了希望能夠藉此更近一步了解年輕人對於Dior的想法,並分析品牌是否真正年輕化之外,也了解在年輕消費者的心中,能夠成為他們購買精品品牌重要考量的元素。最後,期望透過這些回答,能夠提供Dior更多有效建議。
Ce mémoire intitulé « Nouvelles stratégies marketing du luxe français : La maison Dior et les jeunes Taïwanais » tente de mieux comprendre les mentalités et les comportements des jeunes Taïwanais lors de la prise de décision et du processus d’achat de produits de luxe, et ensuite d’analyser les stratégies employées par la maison de luxe face à un changement générationnel.
Avec plus de trois ans de travail dans deux boutiques de vin respectivement allemand et hongrois, l’expérience professionnelle de l’auteure lui a permis de développer un intérêt dans la compréhension des consommateurs et de l’approfondir davantage. De plus, au cours de ce travail, nous avons observé que le pays d’origine d’un produit particulier occupe une place importante dans la prise de décision des consommateurs. Par exemple, il n’est pas rare que les clients lient directement le vin à la France. Par conséquent, nous pouvons dire que la France a bien réussi à exporter sa propre culture.
En tant qu’étudiante dans un département français, nous avons été sensibilisée à la réflexion sur d’autres secteurs aussi connus en France. La haute couture en fait partie. En effet, l’industrie de la mode est vue depuis longtemps comme l’un des domaines ayant le plus bénéficié de la mondialisation. Pour la France, la haute couture appartient à sa renommée culturelle. En effet, le concept de haute couture est apparu en 1858 lorsque Charles-Frédéric Worth, couturier britannique, a fondé sa propre maison à Paris. Worth a présenté sa collection, portée par des mannequins, aux clients dans un salon luxueux. Après avoir assisté à la présentation, les clients ont pu commander leurs modèles favoris, pour que le couturier en fabrique de nouveau. Ensuite, d’autres maisons l’ont suivi à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, comme Paul Poiret, Jacques Doucet, Jean Lanvin et Coco Chanel. De la sorte, l’industrie du luxe que représente la haute couture se positionnait au deuxième rang du commerce extérieur de la France au milieu des années 1920, ce qui a d’un autre côté permis à la France d’occuper une position importante dans ce domaine.
Cependant, la Grande Dépression a durement touché ce secteur. De plus, Paris, capitale de la France autant que celle de la mode et du luxe, était sous occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agissait alors d’une période de pénurie des produits de base, ce qui a entraîné des restrictions dans l’approvisionnement dans tous les domaines. Les quantités de textiles utilisables étaient donc strictement limitées. Par ailleurs, durant la période de Vichy, les Allemands ont voulu transférer le cœur de la haute couture de Paris à Berlin. Bien que la haute couture française ait finalement gardé son autonomie grâce à Lucien Lelong, avec qui Christian Dior a travaillé avant la création de sa maison, elle a perdu le droit de s’exporter et sa diffusion est restée limitée. En conséquence, face au conflit et aux restrictions, le prestige de la mode parisienne s’est estompé à l’étranger jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Avec l’aide de Marcel Boussac, Christian Dior a pu créer sa propre maison en 1946. Il a présenté la collection « Corolle » en utilisant beaucoup plus de tissu qu’en moyenne. L’année suivante, il a connu un succès immédiat. Bien que la collection ait provoqué des polémiques en raison de l’utilisation d’une grande quantité de tissu et qu’elle soit considérée comme incitant à un recul de la conscience féministe, le fait est que la maison représentait plus de la moitié du montant total des exportations de la haute couture au milieu des années 1950 et a permis à Paris de retrouver sa position dans le domaine de la mode.
En définitive, nous pouvons dire que l’industrie de la mode est étroitement liée à l’histoire. Disposant de connaissances historiques sur la haute couture française, nous avons décidé de travailler sur la maison Dior, car elle représente la renaissance de la culture du luxe établie en France. De plus, sa plus grande boutique au monde se trouve à Taïwan. Il est en effet rare de voir une marque de luxe considérer que Taïwan a une influence forte sur le marché.
D’un autre côté, les étudiants en sciences humaines peuvent profiter de leur formation, notamment en anthropologie et en psychologie, pour construire une recherche interculturelle concernant les mentalités des consommateurs du luxe à Taïwan. Par le biais de ce travail, nous souhaitons comprendre les opinions des jeunes Taïwanais sur les marques de luxe, en particulier la maison Dior.
Ce mémoire comporte des objectifs académiques et professionnels. Souhaitant compléter nos connaissances sur la culture française et les mentalités, nous avons suivi le cours « Études de la culture et de la pensée européennes », dans lequel nous avons appris des théories sur les mentalités. De plus, le cours « Traduction journalistique française » nous a familiarisée avec la méthode d’écriture journalistique et l’analyse du style des articles et a suscité notre intérêt pour la communication. Lors de notre échange à l’Université Paris 3, le cours « Psychologie du langage et de la communication » nous a permis d’approfondir davantage l’analyse de la terminologie de la presse. Par ailleurs, nous avons suivi des cours concernant la communication et le marketing. À la suite de cette formation diversifiée, nous souhaitons effectuer une recherche interdisciplinaire qui crée un lien entre les sciences humaines et le commerce. Enfin, même s’il existe beaucoup de mémoires concernant le luxe, la plupart d’entre eux s’appuie sur la méthode quantitative. Au contraire, nous avons choisi une approche différente, qui enrichit le marketing du luxe avec des notions propres aux sciences sociales. En associant cette formation à une expérience de travail, nous espérons comprendre comment la France fait usage de son soft power dans les affaires économiques.
De ce fait, dans notre travail, la première partie concerne l’histoire et l’évolution de la maison Dior. La maison Dior a révolutionné la mode à travers le lancement du New Look et est la première à avoir inventé un système de licence, permettant à certaines entreprises de fabriquer des produits comportant la signature Dior. Cette invention a en effet tiré l’artisanat traditionnel français vers le marché mondialisé. Cependant, les plus anciennes des marques françaises de luxe peuvent parfois avoir une image vieillissante, comme Chanel ou Givenchy. La maison Dior ne fait pas exception. Ayant finalement rejoint le groupe LVMH, elle est passée, sous plusieurs directeurs artistiques, d’une tendance à la féminité à celle du féminisme, de la culture bourgeoise à la populaire.
Ensuite, dans la deuxième partie de ce mémoire, nous parlerons des stratégies de communication. Une stratégie de communication permet de créer un lien entre une marque et le public cible. Dans ce chapitre, nous nous appuierons d’abord sur la théorie du soft power, proposée à l’origine par Joseph Nye, analyste et théoricien américain des relations internationales, afin de voir comment la maison de luxe française profite de son rayonnement culturel. Par ailleurs, les jeunes d’aujourd’hui sont nés avec Internet. Afin de se rapprocher d’eux et d’attirer leur attention, il est donc indispensable pour une marque de luxe de développer une stratégie sur Internet pour créer un lien avec ces futurs clients. Pour cette nouvelle génération, les blogs et les réseaux sociaux sont les moyens grâce auxquels ils se tiennent au courant des nouveautés. Dans ce cas-là, Internet est considéré comme un outil de démocratisation des marques de luxe. Ainsi, nous allons traiter la blogosphère, puis les réseaux sociaux pour voir comment la maison Dior établit une relation avec les jeunes.
Suite à la stratégie de communication, nous allons travailler sur l’aspect du marketing. Ici, nous aborderons des stratégies selon une approche anthropologique, puis psychologique. Plus précisément, nous nous appuierons sur les théories de l’ethnomarketing et du neuromarketing. Du côté de l’ethnomarketing, nous adopterons le concept proposé par Dominique Desjeux. Selon lui, la compréhension du comportement des consommateurs est nécessaire pour qu’une entreprise ou une marque réussisse dans un marché comportant différentes cultures. Ensuite, en ce qui concerne l’approche psychologique, nous emploierons la théorie d’Olivier Droulers et Bernard Roullet pour le secteur du neuromarketing, qui fait appel aux neurosciences pour expliquer les processus cognitifs qui influencent la décision finale d’achat des consommateurs. Selon David Ogilvy, acteur majeur dans l’industrie publicitaire d’après-guerre, « le problème avec la recherche en marketing est que les consommateurs ne savent pas ce qu’ils ressentent, ne disent pas ce qu’ils pensent et ne font pas ce qu’ils disent » . De ce fait, nous nous rendons compte de l’importance de la compréhension de la mentalité des consommateurs, afin de les toucher réellement et sur une longue durée.
Enfin, nous élaborerons un questionnaire visant à mettre en avant les opinions des jeunes Taïwanais âgés de 18 à 30 ans sur la maison Dior, pour faire un bilan des stratégies de la marque et examiner si Dior a réussi à étudier de manière pertinente ses clients potentiels. Le directeur marketing de la marque BMW aux États-Unis a ainsi déclaré : « Mon travail consiste à m'assurer que les jeunes de 18 ans de ce pays décident que, une fois qu’ils ont de l’argent, ils achèteront une voiture chez BMW. Je dois faire en sorte que lorsqu'ils se couchent le soir, ils rêvent de BMW. » Pour la maison Dior, sa démarche de rajeunissement de son image est un facteur essentiel pour faire rêver les jeunes.
Par ailleurs, pour rendre cette recherche plus professionnelle et pratique, nous allons tenter de répondre aux deux problématiques suivantes afin de vérifier si les nouvelles approches de marketing et si les stratégies de la maison Dior ont porté leurs fruits auprès des jeunes Taïwanais :
- Comment l’ethnomarketing et le neuromarketing peuvent constituer des stratégies de marketing innovantes et efficaces ?
- Quelle est l’image de la maison Dior chez les jeunes Taïwanais et est-ce que le soft power français touche cette clientèle cible ?
Table des matières

Introduction----------11

Chapitre I. L’histoire de la maison Christian Dior : ses couturiers et l’évolution de la marque----------17
I.1. Christian Dior : la révolution du New Look, une image anti-Chanel----------17
I.2. John Galliano : une explosion multiculturelle (1996-2011)----------28
I.3. Maria Grazia Chiuri et Kim Jones : entre féminisme et streetwear, une maison rajeunie (2016-)----------37

Chapitre II. Le soft power au cœur des nouvelles approches de communication des entreprises de luxe français : l’exemple de la maison Dior----------47
II.1. Le soft power du luxe français à travers les stratégies de communication : le cas de Dior----------48
II.2. La blogosphère, un support privilégié par les marques de luxe pour atteindre un public cible plus jeune : l’exemple de Dior et des jeunes Taïwanais----------57
II.3 Le passage aux réseaux sociaux : vers une démocratisation pour les marques de luxe----------67

Chapitre III. L’enquête de terrain sur les stratégies marketing de Dior et leur impact sur les jeunes consommateurs taïwanais----------79
III.1. Les approches cognitives du marketing : l’ethnomarketing et le neuromarketing----------80
III.2. L’enquête de terrain : l’image de la marque Dior chez les jeunes Taïwanais âgés de 18 à 30 ans----------92
III.3. Résultat et analyse de l’enquête : bilan des stratégies de Dior auprès des jeunes Taïwanais----------100

Conclusion----------112

Bibliographie----------117

Annexe----------131

Bibliographie
Ouvrages en français
AMEREIN Pierre (1996) : Études de marché. Nathan. Paris.
DIOR Christian (2011) : Christian Dior et moi. Vuibert. France
HENAULT Georges et SPENCE Martine (2002) : Valeur en marketing international : une tentative de clarification conceptuelle et stratégique. Larema. Bordeaux.
LEMERLE Sébastien et REYNAUD-PARIGOT Carole (2017) : La biologisation du social : discours et pratiques. Presses universitaires de Paris Nanterre. pp. 113-123
LULING Suzanne (2016) : Mes années Dior : l’esprit d’une époque. Cherche Midi. Paris.
POCHNA Maire-France (2004) : Christian Dior. Flammarion. France.
VEILLON Dominique et RUFFAT Michèle (2007) : La mode des sixties : L’entrée dans la modernité. Paris. Autrement. pp. 229-239.

Revues françaises
BADOT Olivier et LEMOINE Jean-François (2008) : « L'ethnomarketing au service de la prospective : une application au secteur de la distribution. » Management & Avenir, 19(5), pp. 37-47.
BARTHES Roland (1964) : « Rhétorique de l'image. » Communications : Recherches sémiologiques. pp. 40-51.
COURBET Didier (2010) : « Neuromarketing et neurosciences au service des publicitaires: questionnements éthiques », Colloque international francophone Ethique et métaéthique dans les professions de l'information et de la communication, Béziers, 25 & 26 novembre 2010, avec actes.
DAUDÉ Bénédicte et NOËL-LEMAÎTRE Christine (2006) : « La responsabilité sociale de l'entreprise analysée selon le paradigme de la complexité. » Management & Avenir, 10(4), pp. 39-56.
DELANNOY Arnaud et PERETTI Marie (2010) : « Le Marketing Ethnique, au croisement des sphères économiques, politiques et éthiques. » Management & Avenir, 32(2), pp. 286-298.
FOUESNANT Bertille et JEUNEMAÎTRE Alain (2012) : « Le neuromarketing, entre science et business. » Annales des Mines - Gérer et comprendre, 110(4), pp. 54-63.
HIDRI Abdallah et SMATI Nozha (2013) « Le self media et l’exploration du moi. » Communication. [En ligne] Vol. 31/2 | 2013. [Consulté le 7 septembre 2020] Disponible sur http://journals.openedition.org/communication/4510
LE VAYER Marc de Ferrière (2007) : « L’industrie du luxe et la mode : du temps des créateurs au temps des communicants (fin XIXe, fin XXe siècle) », Apparence(s) [En ligne], 1 | 2007, [Consulté le 13 novembre 2019] Disponible sur http://journals.openedition.org/apparences/61
LIPOVETSKY Gilles (1984) : « La mode de cent ans. » Le Débat, 31(4), pp. 111-127.
ROCAMORA Agnès et BARTLETT Djurdja (2009) : « Blogs de mode : les nouveaux espaces du discours de mode. » Sociétés, 104(2), pp. 105-114.

Ouvrages en anglais
DE MARLY Diana (1990) : Christian Dior. London. B.T. Batsford.
GRIFFITHS Ian and WHITE Nicola. (2000) : The fashion business : Theory, Image, Practice. Bloomsbury Publishing. London.
KAPFERER Jean-Noël et BASTIEN Vincent (2012) : The Luxury Strategy: Break the Rules of Marketing to Build Luxury Brands. Kogan Page. London.
LAZARSFELD Paul F. (1968) : The People’s Choice: How the Voter Makes up His Mind in a Presidential Campaign. Columbia University Press. New York.
MITTERFELLNER Olga (2019) : Fashion marketing and communication : theory and practice across the fashion industry. Taylor & Francis Ltd. London.
NYE Joseph S. (2004) : Soft power : The means to success in world politics. PublicAffairs. USA.
REMAYNE Mark (2006) : Blogging, citizenship, and the future of media. Taylor & Francis Ltd. pp. 127-148.
SABATINI Adelia (2017) : Dior: Catwalk. Thames & Hudson Ltd; Édition: 01. London.
TAYLOR Kerry (2019) : Galliano : Spectacular Fashion. Bloomsbury Visual Art. London.
THOMAS Dana (2008) : Deluxe : How Luxury Lost Its Luster. Penguin Books Ltd. London.
THOMAS Dana (2016) : Gods and Kings : The Rise and Fall of Alexander McQueen and John Galliano. Penguin Books Ltd. London.

Revues anglaises
ROCAMORA Agnès (2011) : « Personal fashion blogs: Screens and mirrors in digital self-portrait ». Fashion Theory, 15(4), pp. 407-424.
SEMIN, G. R., & FIEDLER, K. (1988) : « The cognitive functions of linguistic categories in describing persons: Social cognition and language. » Journal of Personality and Social Psychology, 54(4), pp. 558–568.
WOODSIDE Arch G., SOOD Suresh and MILLER Kenneth E. (2008) : « When consumers and brands talk: Storytelling theory and research in psychology and marketing » Psychologie and Markgeint., Vol. 25(2): pp. 97–145

Ouvrages traduits en chinois
DIOR Christian (1954)。« Christian Dior 告訴你什麼是時尚 »。陳蒼多譯。台北市。五南文化。
FIEVET Cyril and TURRETTINI Emily (2004)。《 誰沒部落格! 》。施瑞瑄譯。台北。商周出版。
KAWAMURA Yuniya (2009)。《時尚學:時尚研究入門書》。廖逸如譯。台北立緒文化。
WRIGHT Jeremy (2006)。《部落格行銷 : 百萬顧客同步發聲, 開放雙向溝通的新消費時代》。洪慧芳譯。臺北市。美商麥格羅.希爾。

Revues chinoises
彭延喜 ; 陶聖屏(2009, 07)〈彩妝部落格資訊搜尋者生活型態與購買行為之研究〉。廣告學研究,32,頁91-123。

Mémoires de master
MAÍSA Bom Jesus (2016) : Blogosphere developments : key factors determining the success of fashion bloggers. 輔仁大學品牌與時尚經營管理碩士學位學程,未出版,新北市。
洪子元 (2016)。《香奈兒的誕生與復興: 精品品牌的傳播策略研究》。輔仁大學法國語文學系研究所論文,未出版,新北市。
陳詠文(2015)。《台法消費者行為研究:人類學和心理學角度探討高跟鞋行銷策略》。輔仁大學法國語文學系研究所論文,未出版,新北市。
程靜如 (2009)。《解讀廣告建構的法國文化:以Chanel與Dior電視香水廣告為例》國立政治大學廣播電視學研究所,未出版,台北市。

Sitographie
AHMED Osmen (2019) : « 5 ways John Galliano’s Dior resonates with Generation Z and their love of the Noughties » Vogue India. [Consulté le 11 mai 2020] Disponible sur https://www.vogue.in/fashion/content/5-ways-john-gallianos-dior-resonates-with-generation-z-and-their-love-of-the-noughties
Bain & Company (2019) : « Le marché mondial des produits personnels de luxe affiche une croissance de 4% en 2019, à 281 milliards d’euros ». [Consulté le 31 octobre 2020] Disponible sur https://www.bain.com/fr/a-propos-de-bain/media-center/communiques-de-presse/france/2019/le-marche-mondial-des-produits-personnels-de-luxe-affiche-une-croissance-de-4-en-2019-a-281-milliards-deuros/
Boumaiz Zahia (2018) : « Les influenceurs, nouvelle mine d’or pour les marques du luxe ? ». [Consulté le 25 août 2020]. Disponible sur https://www.e-marketing.fr/Thematique/social-media-1096/Breves/Les-influenceurs-nouvelle-mine-marques-luxe-331365.htm
BRUNEL Charlotte (2019) : « Mode : Kim Jones, l'homme aux doigts Dior ». L’express. [Consulté le 1er septembre 2020] Disponible sur https://www.lexpress.fr/styles/mode-kim-jones-l-homme-aux-doigts-dior_2066504.html
Caltech (2008) : « Wine Study Shows Price Influences Perception ». [Consulté le 24 october 2020] Disponible sur https://www.caltech.edu/about/news/wine-study-shows-price-influences-perception-1374
CARTNER-MORLEY Jess (2017) : « Maria Grazia Chiuri on fashion, feminism and Dior: “You must fight for your ideas” ». The Guardian. [Consulté le 5 juillet] Disponible sur https://www.theguardian.com/fashion/2017/mar/18/maria-grazia-chiuri-fashion-feminism-fight-for-ideas.
Cosmopolitan France (2016) : « Miss Dior, le parfum mythique de Dior ».. [Consulté le 14 août 2020] Disponible sur https://www.cosmopolitan.fr/,histoire-de-parfum-miss-dior,1899536.asp
COUTURIER Benoît (2019) : « Comment susciter le meilleur taux de mémorisation de ses campagnes. » [Consulté le 25 octobre 2020] Disponible sur https://www.e-marketing.fr/Thematique/media-1093/Breves/Comment-susciter-meilleur-taux-memorisation-ses-campagnes-336585.htm
DENIS Gilles (2012) : « La mode, de la culture pop au « soft power » ». Les Échos. [Consulté le 28 août 2020] Disponible sur https://www.lesechos.fr/2012/11/la-mode-de-la-culture-pop-au-soft-power-367045
Dior site officiel : « Faite moi un parfum qui sente l’amour ». [Consulté le 14 août 2020] Disponible sur https://www.dior.com/fr_fr/parfum/parfums_femmes/miss-dior
Dior site officiel : « La révolution du New Look ». [Consulté le 10 octobre 2019] https://www.dior.com/couture/fr_fr/la-maison-dior/dior-en-histoires/la-revolution-du-new-look
DUPUIS Marion (2011). « La saga du Lady Dior se poursuit sur Internet ». Madame Le Figaro. [Consulté le 16 septembre 2020] Disponible sur https://madame.lefigaro.fr/style/saga-lady-dior-poursuit-sur-internet-15632
Elle France (2011) : « John Galliano suspendu par la maison Dior ». [Consulté le 11 mai 2020] Disponible sur https://www.elle.fr/Mode/Les-news-mode/Autres-news/John-Galliano-suspendu-par-la-maison-Dior-1513582
Elle magazine (2018) : « Voici les 5 parfums les plus vendus en 2018 ». [Consulté le 11 août 2020] Disponible sur https://www.elle.fr/Beaute/Parfums/Tendances/Voici-les-5-parfums-les-plus-vendus-en-2018
Elle magazine (2020) : « L’histoire du Lady Dior, sac à main préféré de Lady Diana ». [Consulté le 20 août 2020] Disponible sur https://www.elle.fr/Mode/Accessoires-de-Mode/L-histoire-du-Lady-Dior-sac-a-main-prefere-de-Lady-Diana-3867282
ELLIOTT Stuart (1995) : « THE MEDIA BUSINESS: ADVERTISING; Ads for women are put on a pedestal, showing how times change. » The New York Times. [Consulté le 13 juillet] Disponible sur https://www.nytimes.com/1995/11/03/business/media-business-advertising-ads-for-women-are-put-pedestal-showing-times-change.html
FAURE Emilie (2019) : « C’est quoi l’appropriation culturelle? » Le Figaro. [Consulté le 31août 2020] Disponible sur https://www.lefigaro.fr/style/c-est-quoi-l-appropriation-culturelle-20190501
France info (2012) : « Neuromarketing : consommateurs sous influence ? ». [Consulté le 24 octobre 2020]. Disponible sur https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-plus-france-info/neuromarketing-consommateurs-sous-influence_1735371.html
FURY Alexander (2018) : Dior : Gianfranco Ferré, 1989-1996 .[version abrégée] Assouline. New York. [en ligne] Dior site officiel. [Consulté le 10 mai 2020] https://wwws.dior.com/couture/fr_fr/la-maison-dior/les-livres/dior-par-gianfranco-ferre-1989-1996
GLESS Etienne (2013) : « La "marque France" construit sa stratégie marketing ». L’Express. [Consulté le 29 novembre 2020]. Disponible sur https://lentreprise.lexpress.fr/ marketing-vente/promotion-communication/la-marque-france-construit-sa-strategie-marketing_1534135.html
GODARD Nina (2018) : « En 2024, les Chinois seront les premiers clients des marchés de luxe ». BFM Business [Consulté 19 octobre 2020]. Disponible sur https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/monde/en-2024-les-chinois-seront-les-premiers-clients-des-marques-de-luxe_AN-201809260048.html
GOMBERT Guirec (2007) « La nouvelle façon de vivre le luxe ». Le Figaro. [Consulté le 5 octobre 2020] Disponible sur https://www.lefigaro.fr/placement/2007/12/11/05006-20071211ARTFIG00451-la-nouvelle-facon-de-vivre-le-luxe.php
HOANG Limei (2017) : « Luxury’s Generation Gap ». Business of Fashion. [Consulté le 21 octobre 2020] Disponible sur https://www.businessoffashion.com/articles/news-analysis/bain-luxury-study-growth-millennials-generation-gap
IREDALE Jessica (2016) : « Dior Commissions Seven Artists for Limited-Edition Lady Diors ». Women’s Wear Daily. [Consulté le 20 août 2020] Disponible sur https://wwd.com/fashion-news/fashion-features/dior-lady-art-limited-edition-handbags-10698810/
KATO Ann (2013) : « Le prix du vin influence le goût ». Le temps. [Consulté le 24 octobre 2020] Disponible sur https://www.letemps.ch/opinions/prix-vin-influence-gout
KUCINSKAS Audrey (2019) : « Des Skyblogs au "Monde" : les blogs sont-ils vraiment morts et enterrés ? ». L’Express. [Consulté le 8 septembre 2020] Disponible sur https://www.lexpress.fr/actualite/medias/des-skyblogs-au-monde-les-blogs-sont-ils-vraiment-morts-et-enterres_2072638.html
L’AFP (2019) : « Dior s’excuse pour une carte de Chine sans Taïwan ». L’express. [Consulté le 19 octobre 2020] Disponible sur https://lexpansion.lexpress.fr /actualites/1/actualite-economique/dior-s-excuse-pour-une-carte-de-chine-sans-taiwan_2103862.html
LA FERLA Ruth (2005) : « The Celebrity Endorsement Game ». New York Times. [Consulté le 19 août 2020] Disponible sur https://www.nytimes.com /2005/05/19/fashion/thursdaystyles/the-celebrity-endorsement-game.html
LAROCHE-SIGNORILE Véronique (2015) : « 1947 : Le New Look de Christian Dior révolutionne la mode ». Le Figaro. [Consulté le 10 octobre 2019]. Disponible sur https://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2015/01/21/26010-20150121ARTFIG00113-1947-le-new-look-de-christian-dior-revolutionne-la-mode.php
Le groupe LVMH (2020) : « LVMH rapport de responsabilité sociale 2019 ». LVMH site officiel. Publié en juin 2020. [Consulté le 28 août 2020] Disponible sur https://hosting.fluidbook.com/LVMH/Rapport-Responsabilite-Sociale-2019/data/LVMH-RapportResponsabiliteSociale2019.pdf.
Le Parisien (2016) : « Mode : Dior choisit Maria Grazia Chiuri comme directrice artistique ». Le Parisien. [Consulté le 25 juin 2020] Disponible sur https://www.leparisien.fr/laparisienne/mode/mode-dior-choisit-maria-grazia-chiuri-comme-directrice-artistique-08-07-2016-5951493.php
MABRUT Claire (2014) : « Les collections Croisière courent les rues ». Madame Le Figaro. [Consulté le 27 août 2020] Disponible sur https://madame.lefigaro.fr/news/la-croisiere-court-les-rues-041114-82468
MANZONI Silvia (2012) : « Christian Dior a inauguré à Taïwan sa plus grande boutique au monde ». Fashion Network. [Consulté le 18 septembre 2020] Disponible sur https://fr.fashionnetwork.com/news/christian-dior-a-inaugure-a-taiwan-sa-plus-grande-boutique-au-monde,243798.html
Marie Claire (2018) : « Comment le t-shirt à slogan s’est imposé dans la mode ». [Consulté le 1 juillet 2020] Disponible sur https://www.marieclaire.fr/comment-le-t-shirt-a-slogan-s-est-impose-dans-la-mode,1253909.asp
MARIN Alexandre (2019) : « Kim Jones chez Dior : comment le créateur a fait des collaborations son fer de lance ? » Vogue Paris. [Consulté le 21 juillet] Disponible sur https://www.vogue.fr/vogue-hommes/article/kim-jones-dior-collaborations
MENKES Suzy (2010) : « Fashion Films Become the Hottest Accessories ». The New York Times. [Consulté le 25 août 2020] Disponible sur https://www.nytimes.com/ 2010/05/18/fashion/18iht-fcurves.html.
MENKES Suzy (2013) : « The Circus of Fashion ». The New York Times. [Consulté le 21 septembre 2020] Disponible sur : https://www.nytimes.com/2013/02/10/t-magazine/the-circus-of-fashion.html
MICHALOWSKA Anika (2004) : « La France est-elle prête pour un marketing ethnique ? » [Consulté le 18 septembre 2020] Disponible sur https://www.e-marketing.fr/Marketing-Magazine/Article/La-France-est-elle-prete-pourun-marketing-ethnique--12627-1.htm
PASTEZEUR Céline (2014) : « Génération Y et luxe : L’influence de la publicité considérable dans les achats haut-de-gamme ». [Consulté le 8 novembre 2020] Disponible sur https://www.airofmelty.fr/generation-y-et-luxe-l-influence-de-la-publicite-considerable-dans-les-achats-haut-de-gamme-a281554.html
PIERRON Séverine (2018) : « Les influenceurs chinois bouleversent-ils le marché de luxe ? » Madame Le Figaro. [Consulté le 19 septembre 2020]. Disponible sur hattps://madame.lefigaro.fr/business/le-poids-des-influenceurs-chinois-sur-le-marche-du-luxe-141218-162604
PIKE Helena (2016) : « Tapping Generation Z ». Business of Fashion. [Consulté le 1er novembre 2020] Disponible sur https://www.businessoffashion.com/articles/ intelligence/tapping-generation-z.
PRUDHOMME Cécile et LEPLÂTRE Simon (2016) : « Le réseau WeChat attire les marques de luxe ». Le Monde. [Consulté le 1er Novembre 2020] Disponible sur https://www.lemonde.fr/economie/article/2016/08/19/le-reseau-wechat-attire-les-marques-de-luxe_4984840_3234.html
QUELLA-GUYOT Amandin (2017) : « Convergence entre l’influence marketing et le celebrity marketing ». Forbes France. [Consulté le 20 août 2020] Disponible sur https://www.forbes.fr/business/convergence-celebrity-influence-marketing/?cn-reloaded=1
QUILLERIET Anne-Laure (2007) : « John Galliano raconte 60 ans de Dior ». L’express. [Consulté le 11 mai 2020] Disponible sur https://www.lexpress.fr/styles/mode/john-galliano-raconte-60-ans-de-dior_478779.html
REYNOLDS Glenn (2003) : « On the warpath ». The Guardian. [Consulté le 7 septembre 2020] Disponible sur http://www.theguardian.com/technology/2003/feb/20/ blogging.onlinesupplement
ROGERS Sam (2019) : « Maria Grazia Chiuri révèle les inspirations de son défilé Dior croisière 2020 à Marrakech ». Vogue Paris. [Consulté le 31 août 2020] Disponible sur https://www.vogue.fr/mode/article/comment-maria-grazia-chiuri-met-afrique-a-honneur-dans-la-collection-dior-croisiere-2020
ROUACH Karen (2019) : « Rachele Regini, l'arme secrète de Maria Grazia Chiuri ». L’OFFICIELLE. [Consulté le 13 juillet 2020] Disponible sur https://www.lofficiel. com/fashion/rachele-regini-fille-de-maria-grazia-chiuri
SHERMAN Lauren (2015) : « Inside Fashion’s Instagram Wars ». Business of Fashion. [Consulté le 15 Septembre 2020] Disponible sur https://www.businessoffashion. com/articles/fashion-tech/fashion-instagram-brands-social-media-proenza-schouler-calvin-klein
SOCHA Miles (2012). « DiorMag to Launch Online Today ». Women’s Wear Daily. [Consulté le 17 septembre 2020] Disponible sur https://wwd.com/business-news/media/dior-the-magazine-5749799/
SOCHA Miles. (2011). « Christian Dior Upgrades World on the Web ». Women’s Wear Daily. [Consulté le 17 septembre 2020] Disponible sur https://wwd.com/fashion-news/designer-luxury/christian-diors-new-world-on-the-web-5276001/
SPECTER Michael (2003) : « Le freak c’est chic ». The Guardian. [Consulté le 10 mai 2020] Disponible sur https://www.theguardian.com/theobserver/2003/nov /30/features.magazine67
The YouTube Insights Team (2015) : « The First 5 Seconds: Creating YouTube Ads That Break Through in a Skippable World ». Think with Google. [Consulté le 25 octobre 2020] Disponible sur https://www.thinkwithgoogle.com/marketing-strategies/video/creating-youtube-ads-that-break-through-in-a-skippable-world/
Vogue Paris (2011) : « Coco Chanel : le chic, tout simplement ». [Consulté le 10 octobre 2019]. Disponible sur https://www.vogue.fr/communaute/wiki-de-la-mode/articles/coco-chanel-le-chic-tout-simplement/20593
WANG Connie (2011) : « Franca Sozzani Trashes Fashion Bloggers, Calls Them "A Disease" » Refinery 29. [Consulté le 1er octobre 2020] Disponible sur http://www. refinery29.com/franca-sozzani-trashes-fashion-bloggers-calls-them-a-disease
WATERHOUSE J. (2018). « The 6 Highest-Paid Fashion Bloggers on the Internet ». Haper’s Bazaar. [Consulté le 18 septembre 2020] Disponible sur https://www.harpersbazaar.com.au/fashion/highest-paid-fashion-bloggers-17513
WOOLF Jake (2018) : « Kim Jones, the Designer Who Brought Streetwear to Louis Vuitton, Is Moving On ». GQ magazine. [Consulté le 14 juillet] Disponible sur https://www.gq.com/story/kim-jones-leaving-louis-vuitton.
XANDRY Valérie (2017) : « Analyser les émotions des consommateurs : la nouvelle arme du marketing ? » Challenges. [Consulté le 24 octobre 2020] Disponible sur https://www.challenges.fr/high-tech/analyser-les-emotions-des-consommateurs-la-nouvelle-arme-du-marketing_475371
程宴鈴 (2018) : « 有壓迫就反抗!這代年輕人為何憤怒? » 天下雜誌。[Consulté le 20 août 2020] Disponible sur https://www.cw.com.tw/article/5088939
許愈珮 (2018) : 《【奧美觀點】 品牌的回春術》。天下雜誌。[Consulté le 27 octobre 2020] Disponible sur https://www.cw.com.tw/article/5090202

Site électronique
Dior site officiel : https://www.dior.com/fr_fr
Instagram @ camilacoelho : https://www.instagram.com/camilacoelho/
Instagram @valentineinparis : https://www.instagram.com/valentineinparis/
La fondation Louis Vuitton site officiel : https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr
Le Musée des Arts Décoratifs site officiel : « Christian Dior : Couturier du rêve ». https://madparis.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/expositions/expositions-terminees/christian-dior-couturier-du-reve/
Le site du blog Goris : https://goris.pixnet.net/blog
Le site du blog ohhcouture : https://ohhcouture.com
Le site du plateforme Burberry : https://burberry.tumblr.com
LVMH site officiel : https://www.lvmh.fr
Zara site officiel : https://www.zara.com/tw/

Sources audiovisuelles
ADICHIE Chimamanda Ngozi. (2012) : « We should all be feminists ». TEDxEuston. [Consulté le 1er juillet 2020] Disponible sur https://www.ted.com/talks/ chimamanda_ngozi_adichie_we_should_all_be_feminists
« Dior | Cruise 2011 Full Fashion Show » [Date du défilé le 15 mai 2010] [Consulté le 25 août 2020] Disponible sur https://www.youtube.com/watch?v=OHdINM33FHo

Dictionnaires encyclopédiques
Dictionnaire en ligne du CNTRL, entrée minimaliste : https://www.cnrtl.fr/definition/minimaliste
Dictionnaire en ligne de l’emarketing, entrée influenceur : Disponible sur https://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Influenceurs-304209.htm
Dictionnaire en ligne de l’emarketing, entrée licence : https://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Licence-238238.htm

QRCODE
 
 
 
 
 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               
第一頁 上一頁 下一頁 最後一頁 top
無相關期刊